Home Page
Section Critique
Ouvrages Récents
Galérie Virtuelle
Actualités
Vidéo-Document
Contact
 
 
A la veille du nouveau millénaire, Fabrizio Falchetto commence sa carrière artistique en autodidacte et passionné d’art moderne et contemporain après un travail d’élaboration et de réflexion sur son monde intérieur. Il arrive à concrétiser ses pensées intimes à travers des ouvrages qu’il appelle justement «réflexions » et qui lui sont inspirés par les expériences de sa vie privée, les fréquentations de ses amis artistes de la Ligurie et de l’Oltrepo’ Pavese, d’exhibitions et d’événements artistiques, par ses lectures scientifiques et philosophiques. Il n’a jamais fait d’études sur les techniques artistiques de peur d’être inévitablement influencé par les styles des autres artistes. La pensée est le matériel le plus ductile selon Fabrizio Falchetto; il s’en sert pour l’encadrer dans l’espace limité d’une surface créée par l’assemblage de plusieurs matériaux différents. Ce n’est pas le travail d’un peintre, ni d’un sculpteur, ou d’un poète non plus, bien qu’on y trouve des aspects communs à toutes ces formes d’art. Il s’agît d’une recherche d’un langage artistique originel caractérisée par la présence constante du petit homme en papier. Alter ego de l’artiste, il représente son sens de précarité, de détachement d’un monde contemporain dont il déteste le conformisme et dont il denonce la crise materielle et spirituelle. Dans le panorama de l’art contemporain où la provocation, la banalité, la vulgarité sont trop souvent protagonistes, les ouvrages de Falchetto, avec son petit homme en papier, apportent un souffle de poésie qui en fait la qualité.
FR